1 min

Update obligations : Semaine d’or en Chine

Cette semaine était celle de la semaine d’or en Chine, qui prend la forme d’un congé payé après la fête nationale du 1er octobre et dont l’objectif est de commémorer la fondation de la République populaire de Chine. Les investisseurs en obligations des marchés émergents n’ont toutefois pas grand-chose à célébrer.

En résumé

  • Nous vous présentons notre analyse hebdomadaire du marché des obligations.
Update obligations : Semaine d’or en Chine
Update obligations : Semaine d’or en Chine

Bien que leurs pertes de septembre aient été le résultat de la décision de la Réserve fédérale américaine de faire les premiers pas vers une normalisation et des hausses de taux, ils ne manqueront probablement pas de garder un œil sur les risques chinois.

Cette semaine, Fantasia Holdings, une entreprise immobilière chinoise a fait défaut d’un paiement obligataire. L’entreprise est beaucoup plus petite qu’Evergrande, qui avait déjà fait les titres de l’actualité, mais cette nouvelle renforce les inquiétudes liées à un éventuel effet de contagion des problèmes d’Evergrande à effectuer des paiements. Le conglomérat immobilier chinois Evergrande affiche des dettes à concurrence de 300 milliards USD. Ce montant est plus ou moins équivalent à la dette publique du Portugal. Les autorités chinoises ont entamé les premières démarches vers une restructuration ordonnée d’Evergrande en utilisant des entreprises financières détenues par l’État et elles s’efforceront d’isoler l’impact du mieux qu’elles peuvent.

Le secteur de l’immobilier est l’un des secteurs qui sont soumis à une stricte surveillance de la part du gouvernement chinois. Tout a commencé en 2020 avec la suspension de l’entrée en bourse d’Ant Group et les ajustements des règles pour le secteur de la fintech. Le phénomène s’est depuis propagé à d’autres secteurs, comme l’éducation en ligne, le gaming et le loisir. Le processus de planification de la Chine relatif à la décarbonisation a également engendré des pénuries d’électricité dans tout le pays. Ces derniers jours, certaines entreprises ont enregistré des pénuries qui portent atteinte à la production. À la suite des interventions gouvernementales et également à cause des limites imposées en vue de limiter la propagation du variant delta du coronavirus, nous avons revu nos prévisions à la baisse pour la croissance économique chinoise en 2021 pour passer de 9 à 8,3 %.

Les communications de la Réserve fédérale américaine à propos du début imminent de sa réduction des achats d’actifs (ou tapering) a entraîné une hausse des rendements obligataires. La combinaison de la réduction des achats d’actifs de la Réserve fédérale américaine et du ralentissement de la croissance chinoise fait penser au « taper tantrum » de 2013 qui a énervé les marchés. À l’époque, les marchés émergents avaient été touchés de plein fouet. Les marchés émergents sont à présent moins endettés et les spreads de crédit des marchés émergents sont relativement élevés. Ils sont dès lors moins vulnérables aux flux sortants d’argent vers des actifs américains plus intéressants. En raison des spreads plus élevés, nous continuons de privilégier les segments obligataires au rendement plus élevé (et plus risqués), ce qui inclut notamment la dette des marchés émergents.

Erik Joly
Erik Joly
Chief Economist / Country Director Investment Advisory
Avis
Il n'y a pas encore d'avis sur cet article.