5 min

Update Actions : Une semaine de stabilisation

Après un mois d’octobre difficile, les marchés des actions ont commencé à se redresser dans le monde cette semaine. En outre, des variations inhabituelles des cours boursiers ont eu lieu en réponse aux résultats de certaines sociétés, tant à la hausse qu’à la baisse.
Update Actions : Une semaine de stabilisation
Update Actions : Une semaine de stabilisation

Après un mois d’octobre difficile, les marchés des actions ont commencé à se redresser dans le monde cette semaine. En outre, des variations inhabituelles des cours boursiers ont eu lieu en réponse aux résultats de certaines sociétés, tant à la hausse qu’à la baisse.

Pour la tendance haussière, L’Oréal a vu la croissance de ses ventes augmenter et affiche une hausse de la rentabilité pour l’avenir — les actions se sont appréciées de 6,6 % après cette annonce. General Motors a annoncé des résultats plus encourageants que prévus pour le troisième trimestre. Grâce à des taux d’imposition favorables et à l’amélioration des performances aux États-Unis et en Chine, les bénéfices pour 2018 pourraient nous surprendre à la hausse. Le cours s’est apprécié de 9,1 % après cette annonce.

Le vendredi 26 octobre, General Motors (GM) a demandé au gouvernement fédéral américain de promouvoir les voitures électriques, en réponse à la proposition de l’administration Trump de geler les normes sur les émissions de dioxyde de carbone au niveau de 2020. Conformément au plan de GM, qui ressemble au programme Zero Emission Vehicle (véhicules zéro pollution) de Californie, les constructeurs automobiles doivent vendre au moins un certain pourcentage de véhicules zéro pollution ou verser certains crédits à des sociétés qui construisent ce genre de véhicules. GM s’attend à une explosion du nombre de véhicules électriques à autonomie prolongée à plus de 7 millions, ce qui encouragerait les investissements en infrastructures pour les voitures électriques. GM a déjà massivement investi dans les véhicules électriques et s’est engagé à lancer 20 modèles qui ne produisent aucune émission d’ici 2023.
Pour la tendance baissière, General Electric a chuté de 8,3 % après l’annonce de ses résultats. Ils ont réduit leur dividende à 0,01 USD. GE a annoncé que des régulateurs fédéraux allaient examiner leurs pratiques comptables par rapport à une énorme réduction de valeur (22 milliards USD) provenant de sa division énergie (power).

Kellogg’s s’est également effondré (-8,9 %) après l’annonce de ses résultats trimestriels. Kellogg’s a revu ses prévisions de bénéfices à la baisse et a également signalé une baisse pour les aliments du petit déjeuner aux États-Unis, causée en partie par un rappel des Honey Smacks en juin. Kellogg’s veut s’adapter aux changements de préférence des consommateurs en vendant des céréales plus saines.

Après un mois d’octobre morose, une reprise a eu lieu cette semaine. Ce redressement a été visible sur tous les marchés des actions : aux États-Unis, en Europe, au Japon et sur les marchés émergents, même si les marchés émergents ont été un peu à la traîne. Les secteurs des matériaux et des finances ont globalement affiché de bonnes performances cette semaine, alors que les produits de consommation discrétionnaire et les produits de consommation de base ont relativement déçu à l’échelle mondiale.

Avis
Il n'y a pas encore d'avis sur cet article.