1 min

Update actions : Restons calmes, la valorisation du marché est raisonnable

Les indices des actions affichent de plus en plus de volatilité dans les différentes régions. À l’heure actuelle, l’indice S&P est établi à un niveau inférieur de 4 % au plafond historique et l’Eurostoxx 600 affiche actuellement un niveau inférieur de 3,5 % au sommet d’août. En ce qui concerne le VIX, l’« indice de panique », nous constatons que la moyenne mobile sur 50 jours s’apprécie pour dépasser la moyenne sur 100 jours, et celui-ci évolue actuellement au-dessus de 20. Dans ce contexte, de quoi les investisseurs ont-ils peur ?

En résumé

  • Nous vous présentons notre analyse hebdomadaire des marchés actions.
Update actions : Restons calmes, la valorisation du marché est raisonnable
Update actions : Restons calmes, la valorisation du marché est raisonnable

Le scénario de base de la communauté des investisseurs semble être que les entreprises seront financièrement plus légères à la fin de la pandémie ; les marges et les profits augmenteront tout comme la valorisation. Nous voyons toutefois des obstacles pour parvenir à ce cas de figure, et ceux-ci peuvent être répartis en quatre catégories.

En Chine, le gouvernement limite la production en raison des pénuries d’énergie. La Chine exhorte les entreprises de chemins de fer à accélérer leur approvisionnement de charbon aux fournisseurs d’énergie, dans un contexte où les coupures de courant entravent le fonctionnement des industries. De plus, le marché du logement s’apaise en raison des inquiétudes financières relatives aux problèmes de dette du groupe Evergrande (voir le Market Comment).

Entre-temps, nous assistons à une hausse de l’inflation. La Fed et la BCE continuent de déclarer que l’inflation est principalement due aux perturbations dans la chaîne d’approvisionnement et qu’elle sera dès lors transitoire. Nous constatons toutefois que la pandémie a engendré un changement dans l’offre de travail. De nombreux emplois ont disparu et avec la réouverture, les entreprises éprouvent des difficultés à trouver du personnel étant donné que ces personnes ont trouvé un autre travail. Ce constat concerne le secteur du transport et les activités de loisir.

D’autres risques sont par exemple politiques, comme le risque de fermeture du gouvernement aux États-Unis (évité sur le court terme), l’impasse aux États-Unis en regard des plans de relance et les interventions chinoises sur le marché.

Est-ce que ces risques sont supposés nous inquiéter ? Tous ces risques ne sont que peu liés au fonctionnement quotidien de la plupart des entreprises. Par conséquent, nous estimons que la valorisation actuelle du marché (S&P à un P/E de 21) n’est pas exagérée, étant donné que les taux d’intérêt resteront faibles pendant encore un certain temps. Dans les modèles d’actualisation de cash-flow utilisés pour valoriser les entreprises, le composant du coût de l’endettement est plus faible. Dès lors, en utilisant le même modèle qu’autrefois, les valorisations devraient être même plus élevées que par le passé. Et c’est ce que nous constatons. Nous adoptons actuellement une position surpondérée en actions et en cas de correction, nous y verrons plutôt une opportunité d’achat.

Erik Joly
Erik Joly
Chief Economist / Country Director Investment Advisory
Avis
Il n'y a pas encore d'avis sur cet article.