1 min

Update actions: Les perspectives restent encourageantes

L’événement le plus important de la semaine doit encore avoir lieu. Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale américaine, lèvera le voile sur les perspectives économiques lors de son discours au Jackson Hole Economic Policy Symposium en fin de journée (vendredi).

En résumé

  • Le président de la Fed sur les perspectives économiques
  • L'incidence des actions continue de battre record sur record
  • 69% des entreprises américaines dépassent les prévisions de bénéfices des analystes
Update actions: Les perspectives restent encourageantes
Update actions: Les perspectives restent encourageantes

Nous prévoyons qu’il annoncera que l’économie est en cours de redressement, mais que l’incertitude relative aux variants du coronavirus reste un risque ; le marché du travail américain évolue de manière positive, mais les chiffres constatés avant la pandémie sont encore loin d’être atteints ; et la hausse de l’inflation est transitoire. Nous prévoyons donc que le plan de relance économique et la politique accommodante de la Fed seront maintenus pendant encore un certain temps.

La politique de la Banque centrale européenne n’est pas très différente de celle de la Fed. Ceci explique les sommets atteints par les indices boursiers, qui battent tous les jours de nouveaux records. L’indice S&P 500 se rapproche des 4500 points, à savoir presque le double du niveau plancher de mars 2020 et 30 % au-dessus du plafond constaté avant la pandémie. L’Europe et l’indice MSCI World ont aussi atteint dernièrement des sommets inédits. En plus des politiques accommodantes de la Réserve fédérale, la très solide saison des résultats a aussi considérablement joué en faveur des indices.

Aux États-Unis, 69 % des entreprises dépassent les prévisions de bénéfices des analystes et ce phénomène est largement réparti parmi les différents secteurs. En Europe occidentale, 53 % des entreprises ont affiché de meilleurs résultats que prévu, bien que les secteurs de l’énergie et de la communication aient été à la traîne. De nombreuses entreprises comme Salesforce, Apple et Microsoft ont affiché d’excellentes performances. L’indice de panique, également appelé l’indice VIX, qui mesure la volatilité du marché, se trouve également à un niveau inférieur à sa moyenne historique.

En termes de valorisations, nous estimons que le marché n’est pas trop onéreux. À la fois l’indice S&P 500 et le Stoxx Europe 600 sont valorisés juste au-dessus de leur moyenne sur le long terme, ce qui n’est pas étonnant dans le climat de faible taux d’intérêt actuel. De plus, peu d’actifs sont aussi attrayants que les actions et hormis un choc externe extrême, comme l’émergence de nouveaux variants du coronavirus, une guerre (commerciale) ou des décisions imprévues de la part des autorités, aucun facteur ne devrait empêcher ce climat de Boucles d’or de se maintenir. Notre allocation d’actifs est surpondérée en actions, alors que nous restons attentifs aux risques éventuels.

Erik Joly
Erik Joly
Chief Economist / Country Director Investment Advisory
Avis
Il n'y a pas encore d'avis sur cet article.