2 min

Update Actions : le sentiment autrefois à la baisse retrouve une tendance haussière

Au cours des dernières semaines, nous avons constaté un changement de sentiment considérable sur les marchés, qui était autrefois à la baisse et qui est maintenant à la hausse au sein de la communauté d’investissement. Dans ce contexte, les actions ont augmenté leurs gains et autant le S&P 500 que le Dow Jones ont battu de nouveaux records.
Update Actions : le sentiment autrefois à la baisse retrouve une tendance haussière
Update Actions : le sentiment autrefois à la baisse retrouve une tendance haussière

Cette saute d’humeur s’explique principalement par la probabilité d’un accord commercial partiel entre les États-Unis et la Chine au cours des semaines à venir, par les résultats meilleurs que prévu de la saison des résultats des entreprises et par l’amélioration des indicateurs économiques, ce qui indique que l’économie mondiale est susceptible d’avoir atteint son niveau le plus bas, réduisant par la même occasion la peur d’une récession économique.

Ce changement d’état d’esprit a été confirmé par la dernière publication de la Bank of America Global Fund Survey (enquête sur les fonds mondiaux de la Bank of America). Les prévisions de croissance se sont fortement appréciées parmi les investisseurs et ont affiché la progression mensuelle la plus importante depuis 1994 : la plupart des gestionnaires de fonds s’attendent à présent à une amélioration de la croissance mondiale au cours des 12 prochains mois, alors qu’une grande majorité de ceux-ci s’attendaient à une détérioration le mois dernier. Selon le rapport, le contexte favorable au risque a encouragé les investisseurs à ajouter du risque dans leurs portefeuilles, réduisant leur allocation en cash à des niveaux inédits depuis 2013 et augmentant leur allocation aux actions de 20 %.

L’enquête de l’institut de recherche allemand ZEW (un indicateur majeur pour l’économie allemande) a montré des résultats similaires. Le sentiment lié aux prévisions pour l’économie allemande a rebondi notablement en novembre, ce qui sous-entend qu’elle aurait peut-être atteint son niveau le plus bas. En outre, la croissance du PIB du troisième trimestre a progressé de 0,1 %, un résultat qui dépasse les prévisions de baisse de 0,1 %.

En ce qui concerne les bénéfices : malgré les résultats meilleurs que prévu du troisième trimestre, les prévisions de bénéfices ont été revues à la baisse par les analystes pour le dernier trimestre de 2019. Selon Bloomberg, ils s’attendent actuellement à une croissance atone du bénéfice par action, menée par l’énergie, les matériaux et les produits de consommation discrétionnaire. À l’approche de 2020, la dynamique des bénéfices devrait être de retour grâce à la diminution de l’incertitude géopolitique et aux PMI meilleurs que prévu.

Au cours des dernières semaines, nous avons constaté un bouleversement au niveau de l’industrie dans la rotation procyclique que nous étions en train de connaître. Cette semaine, les secteurs défensifs ont toutefois endossé le rôle de premiers de classe, alors que les secteurs de la finance, de l’industrie et de l’énergie ont été les mauvais élèves dans un contexte de diminution du rendement. Malgré cette sous-performance hebdomadaire, nous continuons de penser que le secteur cyclique devrait continuer de surperformer au cours des mois à venir grâce à la forte attractivité de la valorisation par rapport aux secteurs défensifs. De plus, le dynamisme économique devrait s’améliorer au cours des prochains trimestres. Nous rappelons que nous avons récemment clôturé notre position sous-pondérée dans le secteur financier et industriel pour adopter une position neutre.

Sandra Saidi
Investment Communications
Avis
Il n'y a pas encore d'avis sur cet article.