1 min

Update actions - Le nuage covid dans un ciel ensoleillé

Après de solides performances au cours de la première moitié de l’année, la dynamique positive des marchés des actions européens et américains s’est poursuivie lors des premiers jours de juillet. L’impact des chiffres encourageants de la création d’emploi aux États-Unis de juin sur les marchés des actions est resté limité, alors que les inquiétudes liées à l’inflation sont devenues moins imminentes aux États-Unis.

En résumé

  • - Un premier semestre fort
  • - La hausse du prix du pétrole provoque un conflit au sein de l'OPEP
  • - La pression du gouvernement chinois entraîne le déclin du marché chinois
Update actions - Le nuage covid dans un ciel ensoleillé
Update actions - Le nuage covid dans un ciel ensoleillé

Les inquiétudes à propos de la hausse du prix du pétrole et de la possibilité d’un prolongement ou d’un nouveau confinement en raison des variants du Covid-19 ont fait leur apparition, mais leur impact a également été limité en raison de l’incertitude des investisseurs.

Le prix du pétrole a atteint un pic à 77 USD, le niveau le plus élevé depuis octobre 2018, avant de légèrement diminuer. La hausse a été provoquée par le différend entre certains alliés traditionnels de l’OPEP, à savoir l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis. Un accord sur une augmentation de la production n’a pas encore été trouvé et avec l’accroissement de la demande lié à la reprise de l’activité économique, les prix sont partis à la hausse. Les négociations en cours ont apporté un peu de soulagement. Les actions des entreprises énergétiques n’ont pas bénéficié du prix du pétrole plus élevé, et les autres secteurs cycliques n’en ont pas non plus profité. Ils ont été à la traîne dans les indices des marchés au début du mois, comme ils l’ont été lors des dernières semaines du premier semestre.

À l’instar de la tendance constatée fin juin, les secteurs de croissance ont affiché les meilleures performances des marchés développés. L’IT et les titres des produits de consommation cyclique ont surperformé tout comme le secteur plus défensif des soins de santé. La nouvelle chute des taux d’intérêt gouvernementaux américains à 10 ans, qui ont atteint un plancher sur les 4 derniers mois, a joué en faveur des actions de croissance.

Contrairement aux marchés européens et américains, les actions chinoises ont dégringolé jour après jour, puisqu’elles continuent de souffrir de la pression gouvernementale exercée sur les entreprises technologiques chinoises. L’augmentation de l’emprise des géants technologiques comme Tencent et Alibaba sur la société chinoise représente une véritable épine dans le pied des autorités. Lundi, la Chine a annoncé qu’elle mènerait une enquête sur deux entreprises chinoises cotées aux États-Unis et elle a banni l’application de taxis Didi des App Stores. Les premiers jours suivant l’introduction en bourse internationale de Didi sur la bourse de New York ont été un véritable chemin de croix pour l’entreprise.

Amazon.com a atteint de nouveaux sommets historiques après que le département américain de la Défense a décidé de partager le contrat de cloud computing de 10 milliards USD entre Microsoft et Amazon. Le contrat devait initialement être accordé uniquement à Microsoft, mais la menace d’une longue bataille juridique a convaincu le Pentagone d’opter pour un contrat multifournisseurs.

Erik Joly
Erik Joly
Chief Investment Officer
Avis
Il n'y a pas encore d'avis sur cet article.