1 min

Update actions : l’accent est mis sur les points positifs

Les marchés des actions ont nourri l’espoir que les mesures restrictives soient allégées dès que les nouvelles infections quotidiennes au coronavirus semblent diminuer dans plusieurs pays.

En résumé

  • L'espoir a permis de faire augmenter l’appétence au risque des investisseurs
  • L'activité économique semble reprendre de la vigueur
Update actions : l’accent est mis sur les points positifs
Update actions : l’accent est mis sur les points positifs

Associé aux mesures de relance monétaire et budgétaire exceptionnelles et à un certain soulagement lié aux bénéfices des entreprises, cet espoir a permis de faire augmenter l’appétence au risque des investisseurs. Le démarrage partiel de l’usine Volkswagen à Wolfsburg en Allemagne et l’annonce de l’aide de l’État octroyée à la compagnie aérienne en détresse Air France-KLM ont montré la volonté de reprendre l’activité économique.

Les données économiques n’ont pas interrompu la reprise des marchés des actions étant donné que la plupart des chiffres n’ont pas été une surprise. Les commandes de biens américains durables ont affiché en mars la chute la plus importante depuis 2014, mais en excluant l’aviation et le matériel militaire, elles ont même légèrement augmenté. Les effets des coupes budgétaires seront plus facilement visibles au cours des mois à venir. La confiance des consommateurs américains en avril s’est écroulée à 76,4, le niveau le plus bas depuis 2014.

Le prix du pétrole a continué de dégringoler, mais les actions du secteur énergétique ont d’abord affiché une reprise, principalement aux États-Unis. La réduction de dividende historique qui avait été annoncée par Royal Dutch Shell a toutefois clairement ébranlé le marché et elle met en évidence que nous sommes en train de vivre une période hors du commun. Le secteur financier, l’un des moins bons élèves en termes de performances depuis le début de l’année en Europe, a également attiré l’attention des investisseurs, car les résultats d’entreprise n'ont pas tous été aussi décevants que prévu.

Les actions liées à la technologie ont une nouvelle fois fait preuve de vigueur. Alphabet, la maison mère du moteur de recherche Google, et Microsoft ont tous les deux démarré l’année sur les chapeaux de roue, avec un impact du coronavirus nul ou même parfois positif sur les ventes. En réalité, ces résultats reflètent la performance relative et absolue plutôt solide des actions technologiques au cours de la forte correction du marché boursier à laquelle nous avons assisté au cours des derniers mois.

Paul van Doorn
Investment Communications
Avis
Il n'y a pas encore d'avis sur cet article.