2 min

Update Actions – la saison des résultats bat son plein

Malgré l’effondrement de l’indice des directeurs d’achat (PMI) en Europe et du PMI manufacturier aux États-Unis qui a atteint la barre des 50, son niveau le plus bas depuis une décennie, les marchés des actions internationaux ont poursuivi leur progression cette semaine, avec les indices S&P 500 et Nasdaq qui ont atteint de nouveaux sommets.
Update Actions – la saison des résultats bat son plein
Update Actions – la saison des résultats bat son plein

Les principaux facteurs de cette croissance sont des résultats des entreprises plus favorables que prévu, l’annonce qu’une délégation américaine se rendra en Chine la semaine prochaine pour relancer les négociations et une conviction croissante (alimentée par des données macroéconomiques plus faibles) que la Fed adoptera une baisse des taux de 25 points de base la semaine prochaine.

Du côté des bénéfices, plus de 100 entreprises du S&P 500 ont déjà publié leurs résultats trimestriels depuis le début du mois. À ce jour, les résultats s’avèrent meilleurs que redoutés puisque 76 % des entreprises qui ont déjà publié leurs résultats ont dépassé les perspectives de profits, avec des bénéfices dépassant le consensus de 5 % selon Bloomberg. À l’échelle sectorielle, les surprises positives en termes de bénéfices ont été principalement constatées dans les secteurs de la technologie, des soins de santé et de l’industrie. Les résultats des entreprises du secteur des services publics, des produits de consommation discrétionnaire et des matériaux ont été moins convaincants. Bien que les résultats meilleurs que prévu sont susceptibles de rassurer les investisseurs à court terme, les prévisions pour le troisième et le quatrième trimestre se détériorent. En effet, les perspectives de bénéfices pour la seconde moitié de l’année ont été revues à la baisse par les analystes, étant donné que les entreprises ne sont pas parvenues à améliorer leurs prévisions. Si le consensus lié aux bénéfices se révèle encore trop optimiste pour la fin de l’année, la situation pourrait pousser les investisseurs à prendre les bénéfices de leurs participations en actions au cours des mois à venir.

Au sein du secteur IT (l’une de nos positions sectorielles actives les plus fortes), les géants du numérique tels qu’Amazon, Google et Facebook semblent devoir faire face à une augmentation de la pression réglementaire. À la suite de l’amende de 5 milliards USD infligée par la Federal Trade Commission à Facebook, le ministère de la Justice a annoncé mardi le lancement d’une large enquête antitrust menée dans le but de comprendre comment les plateformes en ligne sont parvenues à atteindre un tel pouvoir de marché. Cette décision marque le début d’un très long processus, mais la pression réglementaire est définitivement en train d’augmenter pour les plateformes en ligne des deux côtés de l’Atlantique.

En Grande-Bretagne, Boris Johnson a remporté la course au leadership au sein de son parti. Il entre en fonction au 10 Downing Street avec un gouvernement complètement remanié composé d’eurosceptiques convaincus. Lors de l’un de ses premiers discours en tant que Premier ministre, il a promis de « sortir de l’UE le 31 octobre, sans conditions ».

Sandra Saidi
Investment Communications
Avis
Il n'y a pas encore d'avis sur cet article.