2 min

Update actions : la route vers le vaccin sera semée d’embûches

La semaine a débuté sur une note positive avec une hausse de 3 % de l’indice S&P 500 lundi, alimentée par les données prometteuses de l’un des premiers essais (parmi beaucoup d’autres) relatifs à un éventuel vaccin contre le Covid-19. Moderna, Johnson & Johnson, Pfizer, AstraZeneca et d’autres fabricants de vaccins sont tous engagés dans une course pour développer le vaccin tellement nécessaire contre le coronavirus.

En résumé

  • Le redressement du prix du pétrole
  • Le commerce électronique gagne du terrain sur les achats traditionnels
  • En attente d'un vaccin
Update actions : la route vers le vaccin sera semée d’embûches
Update actions : la route vers le vaccin sera semée d’embûches

Un vaccin permettrait de relancer les activités normales dans le monde et pourrait représenter l’un des catalyseurs majeurs pour une reprise générale des marchés des actions. Moderna a ouvert le bal avec des données primaires encourageantes relatives à un vaccin dans sa première phase d’essai. Les investisseurs en actions devraient toutefois garder à l’esprit que la route vers un vaccin approuvé sera probablement semée d’embûches ; seul un faible pourcentage de vaccins éventuels qui ont été réussis lors de la phase 1 atteignent la ligne d’arrivée symbolisée par une approbation de la FDA.

Le prix du pétrole a affiché une hausse grâce aux espoirs d’un redressement rapide de l’économie chinoise. L’augmentation de la demande de pétrole de la part de la Chine pourrait provoquer un resserrement du marché du pétrole plus tôt que prévu. Cet optimisme contraste avec les chiffres d’immatriculations de voitures européennes qui ont coulé en mai ; cette annonce a pesé lourdement sur les actions des constructeurs et fournisseurs de voitures. La fin de l’interdiction des ventes à découvert sur différentes actions européennes a également provoqué des fluctuations journalières considérables. Les nouvelles de l’industrie des semi-conducteurs ont également été plutôt moroses en raison d’une éventuelle relance du conflit technologique entre les États-Unis et la Chine. L’interdiction des États-Unis de livrer des puces à Huawei pourrait porter préjudice aux fournisseurs et aux constructeurs exposés à l’entreprise chinoise.

En ce qui concerne les bénéfices, Baidu a publié ses résultats. Le principal moteur de recherche chinois a vu ses ventes chuter de près de 7 % au cours du premier trimestre, dans un contexte de ralentissement de l’économie chinoise. Mais en réduisant ses coûts, le bénéfice par action du premier trimestre de Baidu a été beaucoup plus élevé qu’au cours des 3 premiers mois de l’année dernière. Étant donné que la Chine a déjà rouvert après le confinement, l’entreprise s’attend à une légère amélioration pour le trimestre à venir. Les solides résultats ont été récompensés par une hausse de 15 % en deux jours.

Walmart a renforcé sa présence dans l’e-commerce au cours des dernières années. Cette semaine, Walmart a publié ses bénéfices du premier trimestre, qui ont vu les ventes en e-commerce aux États-Unis bondir de 74 % en raison du confinement. Les acteurs majeurs du e-commerce gagnaient déjà du terrain par rapport aux commerces hors ligne et l’épidémie de coronavirus n’a fait qu’accélérer cette tendance. Autant Walmart qu’Amazon (un acteur bien plus important dans l’e-commerce que Walmart) ont vu leurs actions atteindre des niveaux historiques au cours des dernières semaines.

Piet Schimmel
Senior Thematic Equity Expert
Avis
Il n'y a pas encore d'avis sur cet article.