2 min

Update Actions : la Chine tient le coup

Nous avons constaté une chute spectaculaire des marchés des actions cette semaine. Les données macroéconomiques décevantes et la décision de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) par rapport aux subventions illégales ont constitué les principales raisons de cette forte baisse. Ces deux facteurs ont suscité de l’inquiétude quant à la croissance mondiale.
Update Actions : la Chine tient le coup
Update Actions : la Chine tient le coup

Mardi, le PMI manufacturier de la zone euro a été publié. Le PMI manufacturier suit l’évolution des changements de niveaux de production d’un mois à l’autre. Un PMI supérieur à 50 est synonyme d’expansion, alors qu’un PMI inférieur à 50 reflète une contraction. Le PMI a chuté à 45,7. Le PMI manufacturier de la zone euro affiche des niveaux inférieurs à 50 depuis février 2019, mais celui-ci est le résultat le plus bas enregistré depuis octobre 2012.

Un peu plus tard dans la journée, le PMI manufacturier des États-Unis a également été publié. Les prévisions pour le PMI manufacturier des États-Unis étaient établies à 50, mais celui-ci a finalement affiché un chiffre nettement moins bon de 47,8. Le PMI manufacturier des États-Unis a ainsi enregistré un résultat inférieur à 50 pour le deuxième mois consécutif. Ce PMI manufacturier des États-Unis était également le plus faible enregistré en 10 ans. Les marchés des actions européens ont dévissé de 1,3 % et ceux des États-Unis de 1,2 %.

Mercredi, l’Organisation mondiale du commerce (OMC) a décidé que les subventions octroyées par l’Allemagne, la France, l’Espagne et le Royaume-Uni au constructeur aéronautique Airbus étaient illégales. Les États-Unis ont réclamé le jugement de cette affaire. À présent, les États-Unis sont autorisés à appliquer des tarifs douaniers sur 7,5 milliards USD de marchandises européennes. Une expansion du conflit commercial à l’Europe pourrait constituer la prochaine étape de la guerre commerciale des États-Unis. Cette nouvelle associée à l’augmentation des préoccupations liées à la croissance économique a provoqué une chute de 2,7 % des actions européennes, alors que le S&P500 a reculé de 1,8 %.

En cette semaine de célébration des 70 ans d’existence de la République populaire de Chine, l’indice Hang Seng n’a pas affiché les mêmes chutes vertigineuses que celles enregistrées par les marchés des actions européen et américain. Cette performance a été plutôt remarquable dans un contexte où les protestations se poursuivent à Hongkong. La situation s’est même aggravée après que la police a tiré sur un étudiant. Cet événement n’a toutefois pas eu de conséquences négatives sur le marché boursier de Hongkong.

Nous maintenons une position sous-pondérée en actions dans nos portefeuilles, car nous pensons que le ratio risque/rendement des actions est mis à mal par le ralentissement de la croissance mondiale. Entre-temps, nous privilégions les États-Unis au détriment de l’Europe et adoptons une position neutre envers les marchés émergents à l’échelle régionale.

Esther van Munster
Investment Communications
Avis
Il n'y a pas encore d'avis sur cet article.