7 min

Stages équestres pour les enfants défavorisés

« Banking for better, for generations to come ». ABN AMRO souhaite devenir en Belgique la numéro un en matière de durabilité en Banque Privée. Pour nous, la durabilité ça passe aussi par les personnes, avec des opportunités pour tous, dans un meilleur monde. Les projets et initiatives notables qui y contribuent sont mis en avant sur notre site Today. Nous avons rencontré la fondatrice d’Andromeda, Valentine Vandeputte, l'asbl qui organise des stages équestres pour les enfants défavorisés.

En résumé"

  • Valentine Vandeputte
  • Thérapie équine
  • Durabilité
Stages équestres pour les enfants défavorisés
Stages équestres pour les enfants défavorisés

Valentine, vous êtes vétérinaire de formation. D’où est née cette motivation d'organiser des stages équestres pour les enfants défavorisés ?

« Il y a 16 à 17 ans environ, des amis de mes parents se sont séparés. Le conjoint a ensuite été victime d'un accident, qui l’a conduit à une longue hospitalisation. Ils avaient trois jeunes enfants, et pour aider la mère, mon époux et moi-même nous occupions des enfants le week-end. Ils se trouvaient dans une situation très difficile. Nous ne nous connaissions pas bien et le contact n’a pas été simple au début. »

La manière dont les animaux comprennent les hommes me fascine.

« Mais lorsque nous nous occupions ensemble de nos chevaux, tout devenait fluide et naturel. S’occuper des animaux leur faisait un bien fou; cette activité leur permettait de penser à autre chose. Il en va de même avec le ressenti des chevaux et la manière dont ils réagissaient à certaines circonstances. C'est fascinant de voir comment les animaux comprennent les hommes. J’ai vraiment adoré assister à cet échange. Convaincue qu'une foule d’autres enfants pouvaient également être aidés de cette façon, j’ai voulu agir. »

Formation en hippothérapie aux États-Unis.

« Je me suis alors plongée dans l’hippothérapie. Je l’ai directement abordée en long et en large. J’ai contacté différentes universités et hautes écoles, mais personne ne proposait ce curriculum en Belgique. J’ai alors dû me tourner vers l’étranger. J’ai suivi une formation aux États-Unis et ai contacté des spécialistes en Allemagne. J’ai également rassemblé et étudié toutes les informations disponibles. Depuis lors, diverses formations sont disponibles en Belgique et je donne moi-même des cours. »

Andromeda est là pour aider les jeunes vulnérables.

« J’ai rapidement compris que je voulais faire quelque chose pour les jeunes les plus vulnérables de notre communauté, qui n’ont pas ou peu de filet de sécurité sociale. Mais comment entrer en contact avec eux ? Il est alors apparu qu'il y avait différents orphelinats dans notre région. Ils accueillent des enfants qui n’ont en fait pas de problèmes spécifiques, mais qui en raison d'une situation complexe à leur domicile, ne peuvent y rester. »

Andromeda1 b364ec13836e8faaf91c09d810428712 800

Merci aux bénévoles et étudiants.

« J’ai alors contacté ces orphelinats, discuté de mes plans avec eux et ils furent directement enthousiasmés. C’est ainsi que l’asbl Andromeda a vu le jour et que nous avons commencé. Avec l’aide de (pédo)psychologues et de pédagogues qui encadrent nos stages sur une base volontaire. Et d’étudiants bien entendu. Nous avions au départ uniquement des étudiants dans le domaine, mais aujourd'hui, c’est un mélange, qui fonctionne très bien. Par stage, nous accueillons maximum 15 enfants et quatre à cinq accompagnateurs, principalement des jeunes filles et femmes. Quelques garçons ou hommes seraient les bienvenus, car plus il y a de diversité dans l’équipe, mieux c'est. »

En quoi consiste la thérapie ?

« Avant toute chose, il s’agit d'un stage équestre pour les enfants uniquement. Il n’est donc pas question de thérapie. Ils en suivent à l’orphelinat, et parfois à côté encore. Nous demandons expressément de n’avoir aucun briefing général sur la situation ou le parcours des enfants. Chaque enfant peut nous dire ce qu'il veut, mais nous voulons les aborder sans préjugés. Ils sont tout le temps observés à travers des yeux de thérapeute. Mais contrairement à un stage équestre classique, nous nous concentrons bien plus sur les enfants que sur le sport. Le but n’est pas qu'ils nous quittent en étant des cavaliers accomplis. La détente et l'insouciance sont importants. Nos chevaux sont une aide qui nous permet d’enseigner d’autres aptitudes aux enfants. »

Point de soutien et point de repère.

« Il s’agit principalement d’aptitudes sociales, des aptitudes utiles dans la vie. Il s’agit de choses qui sont évidentes pour nous mais très compliquées pour eux. Comme demander de l’aide. Au début, les enfants ne savent pas comment gérer les chevaux. Ils doivent alors oser franchir ce seuil et nous demander de l’aide. Nous construisons ainsi un lien avec eux, grâce auquel ils osent ensuite également nous poser d’autres questions. Et même les enfants qui, au début, avaient une attitude critique et réticente. »

Agissez par étapes si quelque chose semble irréalisable.

« Nous leur apprenons à fixer un objectif et à l’atteindre. Il semble généralement trop éloigné et inaccessible. Nous parcourons ensuite avec eux comment l’aborder au mieux. Nous organisons quelques exercices avec les chevaux. Comment par exemple apprendre au cheval à s’agenouiller ou reculer ? Un cheval n’apprend pas ce genre de ‘numéro de cirque’ en une fois, mais en étapes. Nous apprenons ainsi aux enfants à réfléchir en étapes. Et c’est une chose qu'ils pourront mettre en pratique dans leur vie, pendant leurs études et tout ce qu'ils entreprendront plus tard. »

Repousser les limites.

« Nos chevaux ont des caractères très différents et réagissent au langage corporel. Selon la problématique et la personnalité de l’enfant, nous les plaçons avec un cheval spécifique. Un enfant très agressif et dominant sera associé à un cheval très anxieux. Une approche agressive ne donnera rien avec ce cheval, et cet enfant devra adapter son comportement s'il veut avancer avec ce cheval. Un enfant timide ou anxieux sera quant à lui associé à un cheval dominant et autoritaire. Cet enfant doit également repousser ses limites. Ce sont des enseignements cruciaux car ce qui fonctionne avec les chevaux s’applique également aux personnes. »

Chiens, poules et lapins et attention à la nature.

« En plus des chevaux, nous avons également des chiens, lapins et poules que nous mettons en contact avec les enfants. Et lorsque nous allons promener avec les chiens, nous donnons aux enfants des informations sur les plantes dans la nature. Quelles herbes peuvent être cueillies pour les lapins ? Lesquelles sont nocives et les rendent malades ? L’on pense parfois de manière abusive que les animaux savent ce qu'ils peuvent manger, mais il n’en est rien. Et les enfants trouvent généralement cela très intéressant.

Activité familiale.

« Pour nous, les stages équestres sont devenus un événement familial. Nos enfants y ont grandi. Notre fille nous aide depuis qu’elle a 6 ans. Elle en a aujourd'hui 20 et est l’une de nos accompagnatrices fixes. Je suis vraiment fière de voir comment elle aborde les choses, entre en contact avec les enfants et surtout son ouverture face à tout cela. Notre fils avait un mois lorsque le premier stage a eu lieu. Il s'intéresse moins aux chevaux mais est la force tranquille qui se cache en coulisse. Il veille à ce que les balles de football soient gonflées, les jouets rangés. Et mon mari tond le gazon, s’occupe du foin, etc. »

Andromeda2 264cc65baf2c230a7bb05b5ffea45e2b 800

Quel est l’effet à long terme des stages sur les enfants ?

« Ils leur permettent d’un peu mieux comprendre la société et de savoir comment gérer les gens. Quoi que vous fassiez, aussi minime soit-il, a un impact. L’on voit souvent que les enfants qui sont souvent venus ici entraînent des nouveaux enfants. Ils leur donnent l’exemple. Ils s’aident mutuellement et transmettent ce qu'on leur a appris. Beaucoup d’enfants développent un amour pour les chevaux. Souvent, ils apportent leur aide à des manèges des environs et en échange peuvent faire de l'équitation.

Une autre fille, qui est venue ici de nombreuses années, est devenue éleveuse. Elle m’a contacté pour qu'un des jeunes qui la préoccupe participe à un stage équestre, vu qu’il lui avait tant apporté. Merveilleux ! C’est une idée réconfortante. C’est l’objectif d’Andromeda : aider les enfants afin qu’ils soient en mesure de relever les défis de notre société. »

Pour terminer : d’où viennent vos revenus ?

« Andromeda est une ASBL, les stages sont gratuits. Tous les accompagnateurs travaillent sur une base volontaire, et j’en suis vraiment reconnaissante. Mais nous avons bien évidemment des frais : l’assurance, les repas des enfants, le matériel. De temps en temps, nous avons des sponsors, mais cela ne suffit pas à couvrir les frais. Je donne parfois des conférences en hippothérapie, mais aussi sur d’autres sujets, et au lieu d'une indemnisation personnelle, je demande une contribution à l’asbl. Voilà comment nous tentons de garder la tête hors de l’eau. »

Envie d’en savoir plus sur l’ASBL Andromeda ?

Cliquez ici pour en apprendre davantage sur l’ASBL Andromeda.

Avis
Il n'y a pas encore d'avis sur cet article.