5 min

Actions - mise à jour : la Syrie n' inquiète pas trop les investisseurs

Les marchés boursiers ont été calmes la semaine dernière. Aux États-Unis et en Europe, les taux ont légèrement augmenté par rapport à la semaine précédente.
Actions - mise à jour : la Syrie n' inquiète pas trop les investisseurs
Actions - mise à jour : la Syrie n' inquiète pas trop les investisseurs

Les marchés boursiers ont été calmes la semaine dernière. Aux États-Unis et en Europe, les taux ont légèrement augmenté par rapport à la semaine précédente. Les investisseurs se sont moins inquiétés d’une escalade possible de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine. Le président Xi Jinping avait indiqué que l’économie chinoise deviendrait plus ouverte, et que les tarifs d’importation sur les voitures pourraient diminuer. La possibilité d’une attaque militaire américaine sur des cibles en Syrie n’a guère préoccupé les investisseurs. En revanche, le prix du pétrole y a réagi, par une hausse d’environ 5 %.

Au niveau sectoriel, les secteurs de la technologie et de l’énergie ont réalisé les meilleures performances la semaine dernière. Les actions technologiques ont bénéficié à la fois de la forte progression des semi-conducteurs et de la reprise du cours de Facebook. Cette action a augmenté à la suite du discours du PDG Mark Zuckerberg devant le Congrès américain : les investisseurs en ont conclu que l’introduction d’une législation ou d’une réglementation radicale n’était pas imminente à court terme. Les actions en énergie ont gagné du terrain grâce à la hausse du prix du pétrole. Jeudi, le cours de l’action DSM est remonté en flèche après que le groupe chimique a communiqué de meilleures perspectives pour l’ensemble de l’année. La saison des résultats du premier trimestre débutera la semaine prochaine, avec la publication des chiffres de Netflix, IBM, Goldman Sachs, Procter & Gamble et ASML.

Avis
Il n'y a pas encore d'avis sur cet article.