2 min

Market Comment : Peu de contagion attendue des problèmes d'Evergrande

La possible défaillance de l'un des plus grands promoteurs immobiliers en Chine génère de la volatilité sur les marchés mais les dommages devraient être limités.

En résumé

  • Comment les problèmes d'Evergrande affectent-ils le marché boursier ?
Market Comment : Peu de contagion attendue des problèmes d'Evergrande
Market Comment : Peu de contagion attendue des problèmes d'Evergrande

Le groupe chinois Evergrande est confronté à une crise de liquidités. Avec 300 milliards de dollars de dettes, et certains paiements devant être effectués cette semaine, le conglomérat immobilier a indiqué qu'il allait suspendre le paiement des intérêts sur ses prêts.

Le jeudi 23 septembre, Evergrande devra effectuer un paiement d'intérêts de 83,5 millions d'USD sur une obligation à 8,25 % à cinq ans en USD et payer 36 millions d'USD sur une obligation locale. La convention de prêt sur l'obligation à cinq ans stipule qu'un défaut est déclenché 30 jours après un paiement manqué. Les problèmes d'Evergrande ne datent pas d'hier : la société avait déjà suspendu les paiements de divers produits structurés.

En conséquence, les agences de notation du crédit ont abaissé la note d'Evergrande à des niveaux impliquant une forte probabilité de défaut. L'encours de la dette de la société se négocie désormais à environ 25 % de sa valeur nominale.

Jusqu'à présent, la contagion s'est limitée aux obligations à haut rendement d'autres sociétés immobilières chinoises fortement endettées. La stabilité relative des obligations d'entreprises chinoises de qualité (USD) est un signe positif. Nous en saurons plus lorsque les marchés asiatiques rouvriront mercredi, après avoir été fermés pour cause de vacances. Nous pensons que si les marchés chinois des obligations de qualité restent stables, le risque de contagion est probablement limité.

Pourquoi maintenant ?

Au lendemain de la pandémie et du retour rapide de la croissance en Chine, le gouvernement a commencé à resserrer les conditions financières, notamment pour les promoteurs immobiliers. Le gouvernement chinois estimait que certaines entreprises avaient pris trop d'ampleur et étaient surendettées. Cependant, malgré les efforts de désendettement, le ralentissement plus important que prévu de l'économie chinoise a incité les autorités à mettre en place des mesures d'assouplissement "au coup par coup". La banque centrale chinoise a, par exemple, mis en œuvre des opérations de liquidité pour soutenir les prêts bancaires aux petites et moyennes entreprises; et un assouplissement budgétaire par l'émission d'obligations par les gouvernements locaux est également en cours.

Quelle est la prochaine étape ?

Compte tenu de ces mesures, nous pensons que les autorités chinoises vont maintenant trouver un équilibre entre la lutte contre l'aléa moral et la sauvegarde de la stabilité financière. Nous pensons que la restructuration (ou le défaut) d'Evergrande sera soigneusement gérée par le gouvernement chinois afin de limiter ses effets sur les marchés financiers et immobiliers. La plupart des institutions financières chinoises étant détenues par l'État, il est logique que la banque centrale prenne des mesures pour isoler autant que possible l'impact d'Evergrande. Néanmoins, un message clair des décideurs politiques sera nécessaire pour renforcer la confiance et limiter les effets de contagion.

Les marchés des actions ont été volatiles dans ce contexte de doute sur le sort d’Evergrande et d'incertitude quant à la trajectoire de la Réserve fédérale américaine vers des taux plus élevés. Malgré une baisse récente, les marchés d'actions développés ont enregistré de très bonnes performances depuis le début de l'année, tandis que les marchés émergents sont restés à la traîne. Nous ne considérons pas la sous-performance des actions des marchés émergents comme une opportunité d'achat. Au contraire, la volatilité des marchés devrait se poursuivre, les économies du monde entier tentant de sortir de la pandémie et la croissance ralentissant après les pics atteints au moment de la réouverture post-confinement.

Erik Joly
Erik Joly
Chief Investment Officer
Avis
Il n'y a pas encore d'avis sur cet article.