2 min

Market comment: Les entreprises technologiques chinoises à nouveau sous surveillance

Le gouvernement chinois a ouvert un nouveau front dans sa répression réglementaire des entreprises chinoises à croissance rapide. Ces dernières années, les autorités chinoises ont déjà adopté une position sévère à l'égard du secteur des entreprises en termes de réglementation financière et de mesures contre la concurrence déloyale. Actuellement, le gouvernement se concentre sur la sécurité des données et vise donc principalement les plateformes internet. Cela signifie probablement que le gouvernement chinois considère ces entreprises comme particulièrement risquées et que celles-ci nécessitent une surveillance particulière.

En résumé

  • Le gouvernement chinois adopte une attitude ferme à l'égard des entreprises technologiques à croissance rapide
  • Les entreprises chinoises se heurtent aux obstacles des cotations à l'étranger
  • L'intervention du gouvernement entraîne une plus grande volatilité, mais nous restons modérément positifs.
Market comment: Les entreprises technologiques chinoises à nouveau sous surveillance
Market comment: Les entreprises technologiques chinoises à nouveau sous surveillance

Que signifient ces nouveaux développements pour les opportunités de croissance de ces entreprises ? L'ingérence du gouvernement affectera-t-elle les cotations à l'étranger des entreprises chinoises ? Dans ce commentaire de marché, nous tenterons d'apporter des réponses à ces questions. N'oubliez pas que les évolutions réglementaires en Chine sont un processus continu, ce qui signifie que les circonstances peuvent évoluer dans le temps.

Bataille pour le contrôle des données

La sanction spectaculaire infligée à la plateforme de transport à courte distance Didi Chuxing, immédiatement après son introduction en bourse, est le dernier exemple en date de la réglementation de plus en plus stricte des plateformes internet en Chine : quelques jours seulement après l'introduction de Didi à la Bourse de New York, les régulateurs chinois ont ordonné aux plateforme de téléchargement d’applications de supprimer Didi de leur offre, invoquant des violations de la vie privée. Derrière le ciblage de certaines entreprises individuelles se cache une bataille pour le contrôle des données. Les plateformes Internet considèrent leurs énormes bases de données comme le fondement de leur avantage concurrentiel. Les autorités chinoises, quant à elles, se concentrent sur les risques liés au big data, car elles le considèrent comme un actif national stratégique. Elles craignent que ces données ne soient exposées à des gouvernements étrangers, notamment lorsque les entreprises sont cotées en bourse à l'étranger. La réglementation des plateformes Internet continuera de se durcir jusqu'à ce que les autorités chinoises soient pleinement convaincues de contrôler les données des entreprises.

Récemment, la Chine a également proposé de nouvelles règles selon lesquelles les entreprises détenant des données sur plus d'un million d'utilisateurs devaient désormais demander l'approbation des autorités chinoises lorsqu'elles cherchent à se faire côter à l'étranger. Ces nouvelles règles impliqueraient que les cotations potentielles de filiales de valeur de grandes entreprises en ligne, telles que Tencent, Alibaba ou Baidu, pourraient faire l’objet de barrières réglementaires supplémentaires. À première vue, cela impliquerait des coûts plus élevés et davantage d'incertitude. En outre, des cas récents d'ingérence gouvernementale ont montré que si les entreprises ne respectent pas les règles, elles peuvent être sévèrement punies. Cela dit, certaines des plus grandes sociétés Internet chinoises disposent d'un capital suffisant pour amortir des coûts plus élevés ou des amendes potentielles.

La numérisation reste un moteur important pour les acteurs technologiques
Le secteur technologique chinois a toujours fait l'objet d'une surveillance gouvernementale relativement importante, compte tenu de la sensibilité et de la portée de ce secteur dans le pays. Avec cette nouvelle vague d'exigences réglementaires, il pourrait devenir plus difficile pour les acteurs technologiques chinois de saisir les opportunités de croissance existantes ou nouvelles. Cependant, le marché sous-jacent pour ces entreprises technologiques reste énorme. L'utilisation d'Internet et du commerce électronique continue de croître à grande vitesse, ce qui fait de la tendance à la numérisation un moteur très puissant pour les entreprises liées à la technologie. Et même si le gouvernement chinois applique des règles strictes, il soutient et promeut également ces entreprises, pour autant qu'elles respectent la réglementation.

Ainsi, de temps à autre, les autorités chinoises doivent montrer qui est le patron. Cela entraîne un sentiment plus négatif et une plus grande volatilité pour les actions chinoises liées aux technologies. Avec le temps, ce sentiment négatif s'estompe souvent car les investisseurs ont tendance à se recentrer sur le potentiel de croissance à long terme du secteur. Par conséquent, nous continuons à être modérément positifs sur ces sociétés technologies chinoises, même si la volatilité à court terme pourrait rester élevée.

Erik Joly
Erik Joly
Chief Economist / Country Director Investment Advisory
Avis
Il n'y a pas encore d'avis sur cet article.