1 min

Actions : D’une guerre commerciale à une guerre technologique ?

Les marchés des actions ont vécu un début de semaine compliqué. Tous les marchés se sont effondrés lundi, après la prise de nouvelles mesures par l’administration Trump à l’encontre de Huawei. De plus, elle a placé la société chinoise de télécommunications sur la liste noire. Les entreprises américaines sont susceptibles de mettre un terme à leur collaboration avec Huawei, étant donné que celle-ci est considérée comme « un risque » pour la sécurité nationale.

En résumé"

  • Un début de semaine compliqué
  • Sanctions Huawei
Actions : D’une guerre commerciale à une guerre technologique ?
Actions : D’une guerre commerciale à une guerre technologique ?

En raison de leurs chaînes de valeur intégrées et de leur forte dépendance envers le marché chinois, les fabricants de semi-conducteurs sont les plus exposés à cette interdiction. Infineon a par exemple annoncé au cours du week-end qu’il ne vendra plus de puces fabriquées aux États-Unis à Huawei. En outre, Alphabet, le poids lourd du domaine de la communication, a également décidé d’arrêter de fournir des services à Huawei. Ceux-ci comprennent notamment le système d’exploitation Android et des applications telles que Gmail, YouTube et Chrome.

Lundi soir, l’administration Trump a annoncé une période de grâce de 90 jours avant l’imposition de sanctions. Cette décision a permis de relâcher la pression sur les marchés des actions, qui ont affiché un rebond mardi. Les fabricants de puces ont été les plus à même de tirer leur épingle du jeu par rapport à l’appétence au risque, après leur déconvenue de lundi.

Le sentiment est toutefois redevenu négatif mercredi, lorsque le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a confirmé qu’aucun voyage vers Beijing (Chine) n’avait encore été programmé en vue de la relance des négociations commerciales.

Bastian Ernst
Investment Communications
Avis
Il n'y a pas encore d'avis sur cet article.