2 min

ABN AMRO publie un bénéfice net de 2 046 millions d’euros sur l'exercice 2019

Bénéfice net sur le T4 2019 de 316 millions d’euros, affecté par la faiblesse des taux d’intérêt et l’importance des dépréciations

En résumé

  • Rendement sur capitaux propres, solide à 10,00 % sur l'exercice 2019 ; coefficient d'exploitation à 61 % pour l'exercice 2019
  • Capitalisation Bâle III forte, ratio CET1 à 18,1 % et ratio CET1 Bâle IV supérieur à 14 %
  • Proposition de dividende final à 0,68 euro par action ; taux de distribution de dividende maintenu à 62 % pour l'exercice 2019, soit 1,28 euro par action
  • Progression dans les programmes de mesures correctives ; activités de détection du crime financier (DFC en acronyme anglais) revues par un expert indépendant, plan communiqué aux autorités de régulation
  • Coûts autour de 5,1 milliards d’euros en 2020, passant à moins de 5,0 milliards d'euros par la suite ; alourdissement des coûts DFC, atténué par des économies supplémentaires en informatique
ABN AMRO publie un bénéfice net de 2 046 millions d’euros sur l'exercice 2019
ABN AMRO publie un bénéfice net de 2 046 millions d’euros sur l'exercice 2019

Kees van Dijkhuizen, CEO, commente :

«∘Au cours de l’année dernière, nous avons continué à nous concentrer sur la réalisation soutenue de notre stratégie. Chez Private Banking, le volume des avoirs des clients investis durablement a plus que doublé pour atteindre 19 milliards d’euros, nous sommes donc en avance d’une année sur notre objectif. Nous avons consolidé notre avance en vidéo en temps réel chez Retail Banking, et nous avons étendu ce service à tous les clients professionnels. Les clients de Florius peuvent désormais élargir leur prêt immobilier sans avoir à soumettre des documents, à condition de nous donner l'autorisation d’utiliser les données source, ce qui simplifie et numérise le processus de demande. Nos efforts pour être une banque durable se retrouvent dans notre reprise dans l’indice Dow Jones Sustainability, qui nous place parmi les 10 % des banques les plus durables au monde.

Aujourd'hui, plus de 2 022 postes à équivalent plein temps sont entièrement dédiés à la DFC, et nous avançons sur nos programmes de mesures correctives. Nous devrions mener ces derniers à bien en 2022. L’intelligence artificielle et la robotique sont intégrées à nos processus pour améliorer efficacité et efficience. Nous n’avons rien de neuf à signaler sur l’enquête mené par le Ministère public néerlandais.

Le bénéfice net du T4 2019, de 316 millions d’euros, a été affecté par la faiblesse des taux d’intérêt et l’importance des dépréciations pour encours douteux dans des secteurs spécifiques chez Corporate & Institutional Banking (CIB). Nous continuerons à réduire le risque dans une partie du portefeuille de crédits de CIB, et nous lancerons une nouvelle revue de ses activités. Le bénéfice net sur 2019 s’est établi à 2 046 millions d’euros, ce qui donne un rendement sur capitaux propres de 10,0 %. Notre capitalisation reste forte, à 18,1 %, malgré des ajouts significatifs à la méthode, en anticipation à la revue ciblée des modèles internes (TRIM). À l’heure actuelle, nous sommes confrontés à plusieurs incertitudes de nature réglementaire. Nous proposons donc de maintenir le taux de distribution du dividende à 62 %, et de payer un dividende final de 0,68 euro par action, ce qui amène la proposition de dividende sur l'exercice 2019 à 1,28 euro par action.

Nous continuerons à nous concentrer sur les charges au cours des prochaines années, et nous engrangerons les bénéfices de notre transformation informatique. Ces économies devraient atténuer la hausse des coûts de la DFC. Nous prévoyons que ces coûts s’établissent autour de 5,1 milliards d’euros en 2020 pour passer à moins de 5,0 milliards d'euros par la suite.∘»

Documents :

ABN AMRO Press Office
Avis
Il n'y a pas encore d'avis sur cet article.